Tromper l’ennemi – L’invention du camouflage moderne en 1914-1918

L’art de la dissimulation en 14-18 ou comment des artistes français ont changé la manière de faire la guerre.

26,90 € TTC

Livraison offerte
à partir de 2 livres achetés

LA PRESSE EN PARLE

« On en rirait franchement si l’épisode n’avait pas coûté la vie à plusieurs millions de soldats, hachés par la mitraille ou décimés par les maladies durant les quatre années de la Première Guerre mondiale. Mais Tromper l’ennemi présente un aspect méconnu de cette hécatombe : la naissance du camouflage moderne. Pendant des siècles, les batailles se faisaient en effet en ordre et au grand jour : tuniques rouges contre uniformes bleus, casques à plumes contre étendards sanglants, et panaches blancs… »
Libération
« Quand l'histoire de l'art rencontre celle de la tactique... Étonnant ! »
Science & Vie - Guerres & Histoire
« Ce somptueux album de 240 pages regorgeant de photos couleurs et d’époque est un régal visuel autant qu’un ouvrage de fond sur un sujet parfaitement défini. »
Militaria
« L’ouvrage du mois. [...] Cet ouvrage inédit, illustré de documents et photos étonnants, fait découvrir un aspect méconnu et passionnant de la Grande Guerre. »
Terre information magazine
« Un ouvrage de référence qui fera date. [...] Indispensable, on attend avec impatience une suite pour la Seconde Guerre mondiale. »
Champs de bataille
« À chaque page, on s'arrête, stupéfait de l'ingéniosité et de l'imagination débordante de ces artistes soldats. »
Geo Histoire
« Un livre de référence. »
Le Parisien
« Cet album traite de toutes les formes de dissimulation et de leurre face à l'ennemi. [...] Il recèle une iconographie remarquable, souvent inédite, appuyée sur un texte de qualité. »
La Nouvelle Revue d'Histoire
« Le premier beau-livre consacré à l’histoire du camouflage […] 300 documents rares ou inédits, des photos étonnantes illustrent le récit de Cécile Coutin et font découvrir un aspect méconnu, et passionnant, de la Grande Guerre. »
Association des journalistes du patrimoine
« Une très belle évocation d’un sujet souvent effleuré mais rarement abordé […] un véritable ouvrage à la fois de base et de référence […] sur le sujet du camouflage de guerre et plus précisément de sa genèse française au cours de la Grande Guerre. Passionnant. »
Cliophage
« Dans un ouvrage illustré de 300 documents jamais vu, un voyage dans une page invisible de la guerre... et de l’art. »
ArtAujourd'hui.info
« Le plaisir de la lecture est plus que bonifié par la qualité de l'illustration qui l'accompagne. La richesse et l'abondance de son iconographie sont un authentique régal visuel. »
Clionautes
« Bel ouvrage, richement illustré, il regorge de surprises, comme la forte participation d’artistes, dont des peintres cubistes. »
Forces opérations blog
« Très bel ouvrage riche de plus de 300 documents et photos en couleurs et en noir et blanc, rares et inédits. »
La Charte
« L'invention du camouflage va ainsi révolutionner... l'art de la guerre. »
Piloter
« Clausewitz lui-même avait prévenu : La guerre est un caméléon. »
L'Écrivain combattant
« Un poste d'observation dans un tronc d'arbre blindé, il fallait y penser ! »
Ça m'intéresse Histoire
« Il faut voir ces soldats camouflés sous quelques brins de paille, pioupious à peine sortis du nid ou ces cagoules dignes du pire théâtre amateur… pour le croire ! »
Toutelaculture.com
« Décorateurs de théâtre, peintres, dessinateurs, ils ont formé la section de camouflage de l'armée française et inventé des techniques toujours en usage. Aux confins de l'histoire militaire et de l'histoire de l'art, le livre très documenté de Cécile Coutin retrace cette entreprise. »
Télé Loisirs
« Cet ouvrage est à la fois précis et surprenant, et même... amusant [...]. Une trouvaille. »
Science & Vie
« 300 documents inédits font revivre cette guerre de l’invisible. »
L’essor de la gendarmerie nationale
« Un ouvrage plutôt agréable à lire sur un sujet méconnu [...]. »
Ligne de front
« 300 documents rares ou inédits, des photos étonnantes [...] font découvrir un aspect méconnu, et passionnant, de la Grande Guerre. »
Histoire et Batailles
« Étude historique aussi pointue qu'agréable à découvrir. »
Vae Victis
« L'armée française passe à l'avant-garde dans l'art du camouflage. »
Terre Information Magazine
« Des artistes au service de l'Armée. »
Histoire et Batailles
« Un ouvrage de référence. »
Sortir à Andrésy
« Tout savoir sur le camouflage pendant la guerre. »
Le courrier des Yvelines
« Un magnifique ouvrage. »
L'Alsace

À PROPOS DE CET OUVRAGE

En août 1914, les soldats français partirent au combat dans des tenues voyantes – pantalon rouge, capote bleue – qui en firent des cibles faciles. Inadaptées à la guerre moderne, elles provoquèrent une hécatombe. Contre toute attente, ce sont des artistes, et non des ingénieurs militaires, qui trouveront des solutions et jetteront les bases d’une nouvelle arme : le camouflage. Le bouleversement est considérable : il ne s’agit plus de faire peur avec un uniforme impressionnant mais de disparaître grâce à une tenue qui se fond dans le paysage. La guerre de position, qui maintient les troupes face à face, est pour beaucoup dans cette évolution : pour ne pas être repéré par l’ennemi, et survivre, il faut être invisible.

Officiellement créée le 4 août 1915, la section de camouflage de l’armée française regroupe des artistes de tous horizons, particulièrement des décorateurs de théâtre rompus aux effets de trompe-l’œil, et des peintres cubistes aptes à la déformation de la réalité. Elle emploie des milliers d’hommes et de femmes. Son organisation et ses techniques inspirent celles des autres armées belligérantes qui les développent avec leur génie propre. Grâce à plus de 300 documents rares ou inédits, Tromper l’ennemi fait revivre cette histoire étonnante et méconnue, celles de ces artistes français qui inventèrent le camouflage moderne et révolutionnèrent l’art de la guerre.

 

Cécile Coutin est conservateur en chef à la Bibliothèque nationale de France, département des Arts du spectacle, où, depuis 1990, elle est responsable du fonds de maquettes de décors et costumes. Auparavant, elle a été conservateur du Musée d’Histoire contemporaine (BDIC, Université de Paris) pendant 18 ans. Elle est l’auteur d’une thèse de doctorat en histoire de l’art sur le peintre et dessinateur Jean-Louis Forain, l’un des fondateurs de la section de camouflage, et de plusieurs articles, brochures et conférences sur le camouflage en 1914-1918.

 

Auteur : Cécile Coutin
Préface de Jean-Charles de Castelbajac
Prix littéraire : Prix spécial du jury de la France mutualiste
Format : 20 x 27 cm
Nombre de pages : 240
Couverture : brochée avec rabats
Collection : Beaux livres
Illustrations : 300 documents rares ou inédits sur le camouflage (photographies, tableaux, dessins, croquis, journaux anciens, cartes postales, affiches...)
Coédition : Ministère de la Défense
ISBN : 9782364450622