Les Demoiselles aux pompons rouges

L’une des plus belles pages de l’histoire de la Marine française.

19,90 € TTC

Livraison offerte
à partir de 2 livres achetés

LA PRESSE EN PARLE

« Votre ouvrage est tout à fait passionnant. Il est admirablement illustré. »
Franck Ferrand, Europe 1
« Le livre nous invite à revivre - grâce, notamment, à une superbe documentation photographique - la bataille de Dixmude où 6500 jeunes marins français défendirent la ville face à 40000 Allemands en octobre-novembre 1914. »
Histoires de France
« Ce beau-livre rend hommage [à ces 6500 fusiliers marins]. Auteur d'un précédent ouvrage sur Philippe Kieffer, l'historien Benjamin Massieu continue d'imprimer sa marque à l'encre marine. »
Cols Bleus
« Benjamin Massieu, auteur d'une biographie remarquée du commandant Kieffer, vient de publier aux éditions Pierre de Taillac Les Demoiselles aux pompons rouges. »
Ouest France
« A 24 ans, Benjamin Massieu signe déjà son 3e ouvrage ! Il vient de consacrer sa dernière étude à un épisode méconnu de la Première Guerre mondiale, la bataille de Dixmude. »
La Manche libre
« L'ouvrage illustré des Éditions Pierre de Taillac fait découvrir l'une des plus belles pages de l'histoire de la Marine française. »
Hérault Tribune
« Cet ouvrage relate l'épopée des fusiliers marins à Dixmude en octobre et novembre 1914. »
Croix de Guerre et Valeur militaire
« Une documentation photographique exceptionnelle. »
Tendance Ouest
« Un livre remarquable illustré de 150 photographies, dont certaines inédites [...]. »
14-18
« Je vous recommande le nouvel ouvrage "Les Demoiselles aux pompons rouges". »
Champs de bataille
« Un ouvrage intéressant, agrémenté de plus de 150 photographies, rares ou inédites. »
Raids

À PROPOS DE CET OUVRAGE

Octobre 1914 : le duc de Wurtemberg lance une attaque générale pour percer le front en direction de Furnes. Ce sont 40 000 Allemands qui se lancent à l’assaut de Dixmude. Pour les arrêter et barrer la route de Dunkerque, l’armée française ne peut opposer que 6 500 jeunes marins, surnommés, en raison du caractère juvénile de leur visage, les « demoiselles aux pompons rouges ». Beaucoup n’ont pas 18 ans. Engagés dans la marine à 16 ans, comme mousses, ils vont connaître leur baptême du feu, à terre, dans les plaines de Flandres. Ils reçoivent un ordre formel de l’amiral Ronarc’h qui les commande : « Sacrifiez-vous. Tenez au moins quatre jours ». Après une formidable préparation d’artillerie, les Allemands attaquent. Les combats seront terribles et se termineront au corps à corps, à la baïonnette. Les pertes des défenseurs sont effroyables : un homme sur deux est mort ou hors de combat. Mais les « demoiselles aux pompons rouges » ont tenu 3 semaines avant de recevoir l’ordre d’évacuer la ville. Cette résistance héroïque permettra de briser l’offensive ennemie et de stabiliser le front.

Cet épisode, pourtant méconnu, constitue l’une des plus belles pages de l’histoire de la Marine française.

 

Historien, Benjamin Massieu étudie la Seconde Guerre mondiale et particulièrement l’histoire militaire de la France libre et de la Libération. Passionné par l’épopée des 177 « bérets verts », il s’est lié avec certains d’entre eux ainsi qu’avec la famille Kieffer, grâce à laquelle il a eu accès à des archives inédites, indispensables à cette biographie.

 

Auteur : Benjamin Massieu
Préface de Jean-Yves Le Drian
Format : 22,3 x 22,3 cm
Nombre de pages : 160
Couverture : brochée avec rabats
Collection : Beaux livres
Illustrations intérieures : plus de 150 photographies rares ou inédites
ISBN : 9782364450462