Héros oubliés - Les animaux dans la Grande Guerre

Le premier livre illustré sur les animaux durant la Grande Guerre.

26,90 € TTC

Livraison offerte
à partir de 2 livres achetés

LA PRESSE EN PARLE

« Dans les choses étonnantes... voici Héros oubliés. [...] Ce livre est très bien fait. »
France 5
>« Jean-Michel Derex se met à l’ouvrage afin de réhabiliter les “héros oubliés”. Historien reconnu pour son admirable travail sur les questions environnementales […], il décide de s’investir, comme d’habitude, avec rigueur. […] Son écriture vive, sans cesse ponctuée de références et d’anecdotes, nous entraîne dans une épopée liant inévitablement le destin des hommes et des animaux. »
Allain Bougrain Dubourg
« L'ouvrage de Jean-Michel Derex fait découvrir la Grande Guerre de manière complètement nouvelle. »
France Culture
« Jean-Michel Derex rend hommage à tous ces animaux-soldats. [...] Il aura fallu deux années de recherches documentaires et iconographiques à l'auteur pour rassembler autant de documents et de photos inédites sur ce sujet. »
Fondation 30 millions d'amis
« Une remarquable et exhaustive étude. [...] Tout cela est vivant, bien chiffré et illustré. »
Science & Vie - Guerres & Histoire
« Un ouvrage qui va passionner. [...] L'auteur a retrouvé des images inédites qui sont un support heureux à sa démonstration. »
L'Histoire en rafale
« Jean-Michel Derex redonne sa place à l’animal et aborde la Grande Guerre d’un point de vue original en racontant les liens profonds qui ont uni l’homme à l’animal dans l’horreur de ces quatre années de conflit. »
Ouest France
« L'ouvrage de Jean-Michel Derex redonne sa place à l'animal. »
Au fil des mots et de l'Histoire
« Malgré leur loyauté et leur bravoure, [les animaux] sont devenus les laissés pour compte de cette terrible guerre. Deux années de recherches documentaires et iconographiques auront été nécessaires à l'auteur pour rassembler autant de documents et de photographies inédites sur ce sujet. »
Ministère de la Défense
« Jean-Michel Derex rend, à travers ce livre, un bel hommage aux animaux, nous livrant de nombreuses anecdotes et références. Assurément un très bel ouvrage, bien écrit, doté d'une riche iconographie et d'une belle mise en pages. »
14-18, le magazine de la Grande Guerre
« Cette jeune maison d'édition continue à nous surprendre par l'originalité de ses publications et leur qualité. [...] Superbement maquetté et illustré, l'ouvrage nous fait prendre conscience du rôle des animaux [...] dans le conflit. »
Champs de bataille
« Un livre aussi agréable à regarder qu'à lire et qui présente le double avantage de la richesse des illustrations et du sérieux des références. »
Guerres et conflits
« Cet ouvrage, très bien documenté et réalisé, rend hommage [aux animaux] à travers des anecdotes et des illustrations inédites. »
Terre Information Magazine
« [...] cette histoire de la condition animale pendant la guerre est passionnante. L'ouvrage [...] captivera autant les passionnés de la Grande Guerre que ceux qui s'intéressent aux animaux. »
Ligne de Front
« Afin de réhabiliter ces "héros oubliés", l'auteur a rassemblé une multitude de documents et de photos inédites. »
Les Chemins de la Mémoire
« Un animal n'est pas une arme, un animal n'est pas un serviteur. C'est un être sensible [...]. »
Charlie Hebdo
« Superbement illustré. »
Le Dauphiné Libéré
« Malgré leur loyauté et leur bravoure, ils sont les laissés-pour-compte de cette terrible guerre. »
Histoire et Batailles
« L'ouvrage apporte beaucoup d'informations nouvelles, l'argumentation est solide. »
La Nouvelle Revue d'Histoire
« Premier ouvrage dédié aux animaux, ces héros oubliés. »
Histoire et Batailles
« Premier ouvrage dédié aux animaux, ces héros oubliés. »
Histoire et Batailles
« De nombreuses photos illustrent cet ouvrage [...] pour un large public. »
L'Écrivain Combattant

À PROPOS DE CET OUVRAGE

Chevaux, chiens, chats, vaches, ânes, pigeons… Lors de la Première Guerre mondiale, des millions d’animaux ont accompagné les hommes, soldats et civils, pour le meilleur et le pire. Les hommes ne sont pas en effet les seuls à vivre, à souffrir et à mourir sur les champs de bataille : c’est aussi le sort des animaux qui les accompagnent. À ce titre, le genre animal embrigadé dans la boucherie de la Première Guerre mondiale est le cruel miroir de la guerre des poilus, tant bêtes et humains sont unis dans les tranchées.

L’armée emploie alors à des fins diverses des millions d’animaux. Chevaux, chiens, pigeons voyageurs sont utilisés pour communiquer, monter le guet, transporter les troupes et les canons, sauver les blessés. Il y a aussi les espèces dont le soldat se passerait bien et qui hantent sa vie quotidienne : rats, poux, mouches…

Dans cette mobilisation, les chevaux sont mis à dure contribution. Pourtant, la Grande Guerre constitue un moment capital de rupture entre le cheval et l’homme au combat : sous la contrainte du feu moderne, le second doit accepter de cesser de « faire corps » avec celui-ci. À ce titre, les taxis de la Marne marquent la fin d’une époque. Certains cavaliers transfèrent alors pratiques et représentations sur d’autres montures, investies à leur tour de l’ancien imaginaire équestre : celle des chars, celle des avions.

À l’issue du conflit, malgré les services rendus, alors qu’il a été tellement présent – même indispensable – lors de la guerre, l’animal perd sa place de choix. Il faut attendre 1982 pour que Michael Morpurgo écrive le roman Cheval de guerre, adapté à l’écran en 2011 par Steven Spielberg.

 

Docteur en histoire, Jean-Michel Derex est spécialisé dans l'histoire de l'environnement et dans les évolutions des relations de l'homme à la nature. Il a notamment publié Héros oubliés, le premier livre illustré sur l'histoire des animaux durant la Grande Guerre.

 

Auteur : Jean-Michel Derex
Format : 22 x 29,7 cm
Nombre de pages : 176
Couverture : brochée avec rabats
Collection : Beaux livres
Illustrations intérieures : plus de 200 documents rares ou inédits
ISBN : 9782364450431