Consulter La bataille de Tannenberg

La bataille de Tannenberg


30/08/2016

C'était un 30 août...
Suite à une demande de leurs alliés français, deux armées russes attaquent dès la mi-août la province allemande de Prusse orientale (aujourd'hui partagée entre la Pologne et la Russie).
Alors que la VIIIe Armée allemande est bousculée à Gumbinnen, les alliés du tsar célèbrent, à Paris et à Londres, les vertus du « rouleau compresseur russe ». Affolé, le chef d'état-major général allemand Helmuth von Moltke enlève deux corps d'armée au front occidental pour renforcer le front oriental. C'est alors une bénédiction pour les Français qui en profitent pour se ressaisir et préparer une contre-offensive qui sauvera la France de l'invasion et d'une nouvelle défaite.
Assisté du général Erich Ludendorff, le général Paul von Hindenburg quitte sa retraite pour prendre en catastrophe la tête de la VIIIe Armée.
Les Allemands parviennent à intercepter des messages radio entre les généraux russes et comprennent aussitôt que les deux armées ennemies sont bien plus éloignées qu'ils ne le pensaient.
Hindenburg et Ludendorff décident donc d'attaquer l'armée du général Samsonov, et, connaissant la haine séparant Samsonov et l'autre général russe Rennenkampf, ils font le pari que ce dernier hésitera à le secourir.
Ils eurent raison. Alors bousculés à Tannenberg, la retraite des 150 000 Russes de Samsonov est coupée. Les Allemands capturent 92 000 hommes ainsi que 500 canons.
30 000 Russes sont tués ou blessés.
Anéanti, Samsonov se suicide. Le général Rennenkampf est à son tour défait la semaine suivante sur les bords des lacs Mazures.
Mais les Russes continueront de faire pression sur la frontière orientale de l'Allemagne jusqu'à la fin de 1917.

 

Consulter Le Japon dans la Grande Guerre

Le Japon dans la Grande Guerre


23/08/2016

Initialement neutre, le Japon, lié à la Grande-Bretagne depuis l'alliance du 30 janvier 1902, a tout de même apporté son soutien à cette dernière, entrée en guerre contre l'Allemagne le 4 août 1914. Le Japon saisit alors cette occasion pour chasser définitivement l'Allemagne des zones qu'elle occupait dans la presqu’île chinoise du Shandong et en Micronésie afin d'exercer sa souveraineté sur ces territoires. 
Après un ultimatum exigeant de l'Allemagne un retrait rapide de ses possessions au profit du Japon, l'archipel déclara la guerre à l'Empire allemand le 23 août 1914. Au bout de quelques mois, après une confrontation militaire essentiellement maritime, le Japon victorieux voit l'élargissement de sa sphère d'influence sur le continent chinois. Ce succès fit du Japon la nouvelle grande puissance de l'Extrême-Orient et marqua la fin de la Première Guerre mondiale pour l'archipel.

Consulter La bataille du Cer

La bataille du Cer


16/08/2016

Du 16 au 20 août 1914, la Deuxième armée serbe, sous le commandement du général Stepa Stepanović remporta une victoire décisive sur les pentes du Cer et le front proche de la Drina en Serbie. Elle força les troupes austro-hongroises à se retirer en désordre de l'autre côté de la Drina. Plus de 25 000 soldats austro-hongrois furent mis hors combat. Cette bataille sur le Cer coûta à la Serbie près de 16 000 morts et blessées. 
La bataille du Cer est la première victoire alliée de la Première Guerre mondiale. Le général Stepanović, commandant de la Deuxième armée, fut promu à la dignité de voïvode, correspondant à celle de maréchal.

Consulter La bataille d’Amiens ou le « jour noir » de l’armée allemande

La bataille d’Amiens ou le « jour noir » de l’armée allemande


08/08/2016

Alors que les Canadiens parvinrent à rompre le front et avancer de près de 13 kilomètres, les allemands envoyèrent rapidement des renforts sur le champ de bataille afin de contenir cette percée des Alliées. C’est à partir de ce moment que les combats devinrent plus meurtriers.
Dans la nuit du 11 août 1918, la plupart des opérations offensives étaient terminées mais d’autres attaques rendirent la bataille extrêmement meurtrière. Les Canadiens perdirent plus de 11 800 hommes et près de 4 000 lors de la seule journée du 8 août.

Consulter « Mourir n’est rien. Il faut vaincre. Et pour cela nous avons besoin de tous les bras. Le plus faible aura sa part de gloire. »

« Mourir n’est rien. Il faut vaincre. Et pour cela nous avons besoin de tous les bras. Le plus faible aura sa part de gloire. »


05/08/2016

« Et maintenant, aux Armes ! Tous. […] Il n’y aura pas un enfant de notre sol qui ne soit pas de l’énorme bataille. Mourir n’est rien. Il faut vaincre. Et pour cela nous avons besoin de tous les bras. Le plus faible aura sa part de gloire. Il arrive, dans la vie des peuples, une heure où passe sur les hommes un ouragan d’épopée. »

Consulter L’Allemagne déclare la guerre à la France

L’Allemagne déclare la guerre à la France


03/08/2016

Le 3 août 1914, l’Allemagne, déjà en guerre depuis deux jours contre la Russie et depuis la veille contre le Luxembourg, prévoit une attaque conjointe de la Russie et de la France en mettant en place le plan Schlieffen; plan ébauché vingt ans plus tôt par un officier d’état-major. Ce plan préconise la prise à revers de l’armée française postée sur la frontière de l’Est ainsi que l’invasion de la Belgique.
Cependant, le plan ne sera pas tout à fait respecté. En effet, l’Allemagne va maintenir deux armées en Alsace mais un mois plus tard elles feront défaut face aux français qui lanceront sur la Marne la contre-offensive de la dernière chance.