Consulter Archers anglais : 1 - Chevaliers français : 0

Archers anglais : 1 - Chevaliers français : 0


26/08/2016

C'était un 26 août... 6 ans après avoir anéanti la flotte de son rival Philippe VI de Valois en Flandre, le roi anglais Édouard III, prétendant à la couronne de France, débarque en Normandie avec un millier de navires et 20 000 hommes. Il s'empare de la ville de Caen qu'il met au pillage.

Philippe VI de Valois, à la tête de 50 000 hommes va à la rencontre d'Édouard III qui remonte en direction des Flandres où il bénéficie de nombreux appuis parmi les habitants des villes.

Le 24 août, sur la rive droite de la Somme, en bordure de la forêt de Crécy-en-Ponthieu, l'armée anglaise dresse ses tentes sous le commandement du roi Édouard III et de son fils le futur Prince noir, à peine âgé de 15 ans.
Au matin du 26 août 1346, les arbalétriers génois du roi de France tirent les premiers. Mais un orage vient détendre les cordes des arbalètes qui perdent une bonne partie de leur efficacité.

Vient le tour des archers anglais de tirer. Ces derniers ont pris soin de protéger leurs arcs durant l'orage. Grâce à leur position surélevée, ils arrosent de traits les troupes françaises.
Les chevaliers français, face à l'impuissance des arbalétriers génois, décident de monter eux-mêmes à l'assaut malgré le sol boueux. Ils n'hésitent pas à combattre et même à tuer leurs propres fantassins pour se frayer un chemin. Mais les chevaliers se montrent aussi inefficaces : aveuglés par le soleil ils sont incapables de répliquer aux flèches des archers et la bataille se transforme en désastre pour les Français...