Que lisait-on dans les tranchées ?


Quand ils ne se battaient pas, les poilus dévoraient la presse et les romans : Le Petit Parisien, Le Matin… et contre la censure Le Canard enchaîné qui fait son apparition en 1915. Côté romans, on lit La Débâcle de Zola comme pour se persuader que ce qui était dit de la guerre de 1870 et de la défaite de Sedan ne se reproduira pas. En revanche, les auteurs allemands disparaissent au profit des "alliés" Mark Twain, H.G. Wells ou Edgar Poe…

 

Que lisait-on dans les tranchées ?
Posté le 12/12/2013 par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être