Poncif #4


À l’occasion de la parution de La Tranchée des poncifs, et en cette semaine précédant le 11 novembre, découvrez chaque jour un poncif, une contre-vérité, une fake news de 14-18 :


L’année 1917 et l’offensive du Chemin des Dames ont été les plus meurtrières de la Grande Guerre


« Contrairement à une idée reçue ressassée à l’envi, [l’année 1917] est de très loin l’année la moins meurtrière de la Grande Guerre […] :
‒ 1915 : 350 081 tués, c’est l’année la plus sanglante du conflit ;
‒ 1914 : 313 758 tués en cinq mois ;
‒ 1916 et 1918 : quasiment à égalité avec respectivement 262 190 et 262 218 tués ;
‒ 1917 : 194 531 tués.
[…] le bilan de la bataille du Chemin des Dames se situe très probablement autour de 48 400 tués, soit la fourchette basse la plus généralement évoquée, soit une moyenne de 252 tués par jour. C’est 2 fois moins qu’à Verdun où l’on se défendait et c’est 8 fois moins que dans la Somme où l’on attaquait. La bataille du Chemin des Dames n’est donc pas, non plus, la plus meurtrière de la Grande Guerre. »
 

Poncif #4
Posté le 08/11/2019 par Pierre de Taillac

Ces livres vous intéresseront peut-être


Ces articles vous intéresseront peut-être