Poncif #10


À l’occasion de la parution de La Tranchée des poncifs, découvrez chaque semaine jusqu’à Noël un poncif, une contre-vérité, une fake news de 14-18 :

Les fraternisations de Noël.


« […] contrairement à une idée bien ancrée ce ne sont pas les fêtes de fin d’année qui vont permettre [aux soldats] de souffler […]. Cependant, entre le manque d’obus, la lassitude générale et des conditions de vie très difficiles en ce début d’hiver, la combativité générale n’est pas au plus haut. […] Aussi, à l’approche des fêtes de Noël et du Nouvel An, ce dénuement, ajouté à l’éloignement des familles, se fait lourdement sentir sur le moral des deux camps. Il y aura des tentatives de fraternisation notamment entre Britanniques et Allemands et quelques-unes entre Français et Allemands l’année suivante mais rien d’ampleur. […] l’anecdote est émouvante et sera portée à l’écran. Elle a bien sûr son côté obscur, la répression féroce qui se serait abattue sur ceux qui se laissèrent aller à ce moment de pure fraternité. Il se dit même qu’on aurait fait donner le canon pour mettre un terme à ces festivités et autres matchs de foot improvisés dans les no man’s land. […] Trêves de Noël ? Plutôt trêves des offensives, le temps de reprendre des forces et de recompléter les stocks de munitions. »
 

Poncif #10
Posté le 13/12/2019 par Pierre de Taillac

Ces livres vous intéresseront peut-être


Ces articles vous intéresseront peut-être