Pas de monuments aux morts avant la Grande Guerre ?


Saviez-vous qu’avant la Grande Guerre, la France n’érigeait pas de monuments aux morts ? Contrairement à son voisin allemand, la France se dispensait d’honorer ses soldats morts au combat au cours de la guerre de 1870-1871 en les enterrant dans des fosses communes.

C’est à la fin de la Première Guerre mondiale que les monuments aux morts apparaissent dans toute la France. Ils sont de toutes les dimensions, de toutes les formes et de tous les types. Les grandes villes bâtissent des arcs de triomphe, comme Toulouse, ou de longs murs pour inscrire tous les noms des morts, comme à Versailles ou Verdun.

L’image ci-dessous présente un monument réalisé par Gaston Broquet, brancardier en 14-18 et blessé en Argonne, qui s’intitule « Dans les boues de la Somme ».

Découvrez d’autres héritages de la Première Guerre mondiale dans La Grande Guerre, matrice du XXe siècle

Pas de monuments aux morts avant la Grande Guerre ?
Posté le 11/05/2019 par Pierre de Taillac

Ces livres vous intéresseront peut-être


Ces articles vous intéresseront peut-être