Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !...


Le 25 août 1944, à 15h30, le général Philippe Leclerc de Hauteclocque reçoit la capitulation des troupes d'occupation de la capitale, devant la gare Montparnasse.
Le général de Gaulle arrive une heure plus tard et se voit remettre par Leclerc l'acte de capitulation. Il se rend ensuite à l'Hôtel de Ville où il est reçu par Georges Bidault, président du Conseil national de la Résistance, qui lui demande de proclamer le rétablissement de la République. De Gaulle lui répond alors qu'elle n'a jamais cessé d'exister.
Face à une foule enthousiaste, le général célèbre la Libération de Paris en des termes flamboyants et son discours improvisé est aussitôt retransmis à la radio.
Le soir, de Gaulle s'installe au ministère de la Guerre en tant que chef du gouvernement provisoire de la République française et le lendemain, il descendra en triomphe les Champs-Élysées, suivi de Leclerc.
Entre le 10 août et l'entrée des troupes du général Leclerc le 25 août suivant, la Libération de la capitale causa la mort de 76 soldats de la 2e division blindée ainsi que de 901 résistants des FFI et de 3 200 Allemands (12 800 soldats allemands sont aussi faits prisonniers).
 

Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !...
Posté le 25/08/2016 par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être