Opération Charlotte Corday


Il y a 54 ans, le groupe OAS organisait un attentat contre le président de la République : le général de Gaulle. L'opération est appelée "Opération Charlotte Corday" en référence à l'assassinat de Marat par Charlotte Corday. Ce parallèle évoque la nature même de l'opération : un assassinat politique. 
Dans la soirée du 22 août 1962, alors que le général de Gaulle se rendait à la base aérienne de Villacoublay, le commando mené par Bastien-Thiry est dissimulé à quelques centaines de mètres du rond-point du Petit-Clamart. Le commando ouvre le feu crevant les pneus du véhicule présidentiel. Sur les 187 balles tirées par le groupe, 14 impacts sont identifiés sur la DS du président dont une dans le dossier du passager à hauteur des visages de Mme de Gaulle et de son époux.
Mais la "baraka" du général de Gaulle ne se dément pas et le couple présidentiel survit à "l'attentat du Petit-Clamart". Le commando sera arrêté et déféré devant un tribunal militaire. Condamné, Bastien-Thiry sera fusillé au fort d'Ivry le 11 mars 1963. Il est le dernier condamné à mort à avoir été fusillé en France.

Posté le par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être