Le "Goliath" Américain terrassé par le "David" Vietnamien


La mise en scène de cette photographie de 1965 ne laisse pas l'ombre d'un doute sur les intentions de son auteur : montrer que le Nord-Vietnam, si faible en apparence, va vaincre le géant américain.
Le choix d'une frêle combattante et d'un prisonnier de guerre gigantesque ne doit donc rien au hasard. Ce cliché est un chef d'oeuvre de propagande.... mais un chef d'oeuvre monstrueux. Quelque soit le but recherché, utiliser un prisonnier de guerre à des fins de propagande est honteux (même si c'est incroyablement courant).
La photographie sera très largement diffusée au Vietnam et illustrera même un timbre.
Pour la petite histoire, Bill Robinson sera relâché après sept ans de captivité. Il reviendra au Vietnam en 1995 et y rencontrera la jeune
femme pour laquelle il n'éprouvait pas la moindre haine. Il déclarera à propos d'elle : "elle était très gracieuse et gentille... c'était simplement un soldat qui faisait ce qu'on lui demandait" .

Le
Posté le 26/08/2013 par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être