La bataille de Gravelotte-/Saint-Privat


Le 18 août 1870, lors de la guerre franco-prussienne, s'est déroulée la bataille de Saint-Privat, à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Metz. Selon les pays, cette bataille porte différents noms : on parle aussi de la bataille d'Amanvillers pour l'appellation française ou encore de la bataille de Gravelotte pour l'appellation allemande. Les historiens parlent généralement de la bataille de Gravelotte-/Saint-Privat.

La veille, alors que le maréchal Bazaine, à la tête de l'armée du Rhin, souhaite rejoindre Verdun afin de se rallier à l'armée du maréchal de Mac-Mahon, l'armée allemande occupe la route principale reliant Metz à Verdun.

Bien qu'attaqué par les Prussiens, Bazaine refuse de lancer une contre-attaque générale entraînant ainsi le repli de l'armée du Rhin sur une position défensive à quelques kilomètres à l'ouest de Metz. Elle fut également coupée du reste de l'armée française.

Les Allemands se retrouvèrent en supériorité numérique dans la mesure où une grande partie des forces françaises n'a pas été engagée dans la bataille : une erreur de Bazaine qui considérait Saint-Privat comme une bataille mineure et qui prévoyait depuis plusieurs jours le repli sur Metz. Malgré une résistance héroïque de certains corps français, les Allemands remportèrent la victoire.

Les Prussiens encerclèrent définitivement Metz le 20 août et prirent ainsi au piège l'armée du Rhin.

C'est ainsi que commença le siège de Metz.

 

La bataille de Gravelotte-/Saint-Privat
Posté le 18/08/2016 par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être