La bataille d’Amiens ou le « jour noir » de l’armée allemande


Alors que les Canadiens parvinrent à rompre le front et avancer de près de 13 kilomètres, les allemands envoyèrent rapidement des renforts sur le champ de bataille afin de contenir cette percée des Alliées. C’est à partir de ce moment que les combats devinrent plus meurtriers.
Dans la nuit du 11 août 1918, la plupart des opérations offensives étaient terminées mais d’autres attaques rendirent la bataille extrêmement meurtrière. Les Canadiens perdirent plus de 11 800 hommes et près de 4 000 lors de la seule journée du 8 août.

La bataille d’Amiens ou le « jour noir » de l’armée allemande
Posté le 08/08/2016 par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être