Estampe japonaise célébrant la victoire de Port-Arthur


Estampe japonaise

 

 

Il y a 109 ans, le Japon attaque par surprise l’escadre russe mouillant dans les eaux de Port-Arthur (Nord-Est de la Chine actuelle). 

Si la Russie s’engage dans le conflit pour défendre son accès à la côte pacifique et aux richesses minières de la Corée et de la Mandchourie, il semble que le Japon prenne les devants d’une intervention armée par prévention vis-à-vis des impérialismes européens qui menacent son indépendance et ses intérêts dans la région depuis la fin du XIXe siècle.
Préfigurant les grands conflits du XXe siècle, la guerre russo-japonaise combine opérations maritimes et terrestres et mobilise plus de deux millions d’hommes. 
Débarquant en Corée au mois de mars 1904, l’Empire du Japon conquiert rapidement le pays. Les forces russes, mal ravitaillées, isolées et éloignées de leurs bases ou de leurs forces arrières ne peuvent contenir la progression des Japonais.
Au mois d’août, les Japonais mettent le siège devant Port-Arthur qui capitule en janvier 1905. En mars de la même année, les forces terrestres russes sont battues après la chute de leur base arrière de Moukden. 
Pourtant, c’est sur mer et équipés avec les navires de guerre d’Emile Bertin, officier français envoyé par son gouvernement comme observateur auprès de l'armée japonaise pendant toute la guerre, que les Japonais précipitent la reddition des forces russes lors de la bataille de Tsushima où la flotte russe de secours est envoyée par le fond.
On peut découvrir ici ce conflit raconté à travers de superbes estampes japonaises :http://ukiyoe-art.blogspot.fr/2011/05/la-guerre-russo-japonaise-dans-lestampe.html

Estampe japonaise célébrant la victoire de Port-Arthur
Posté le 21/06/2013 par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être