Des arbres observatoires


Lors de la Première Guerre mondiale, des arbres factices servaient de poste d’observation. Pour éviter qu’il soit repéré, les soldats choisissaient consciencieusement l’emplacement : les soldats photographiaient et mesuraient un arbre existant et le reproduisait à l’identique dans un atelier. Puis une nuit sans lune, ils le coupaient et le remplaçaient par l’arbre observatoire.

Des arbres observatoires
Posté le 22/07/2014 par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être