Animaux et masques à gaz


Saviez-vous que les animaux aussi étaient équipés de masques à gaz pendant la Grande Guerre ?

Toutes les bêtes ne réagissent pas de la même manière face aux gaz qui sont utilisés à partir d’avril 1915. 

Le chien, respirant par la bouche, se trouve dans l’impossibilité de traverser une nappe de gaz.

Les pigeons, en revanche, n’y sont pas très sensibles.

Le cheval ne manifeste une résistance élevée que vis-à-vis des gaz lacrymogènes. En présence d’autres gaz, ils sont facilement intoxiqués que les hommes.

On dote ainsi les chevaux de musettes-mangeoires garnies de foin ou de compresses imbibées de solutions neutralisantes. Quant aux chiens, on les équipe de masques adaptés à leur morphologie.

Toutefois, leur utilisation n’est pas évidente, leur application demandant plusieurs minutes, ce qui est impossible quand le soldat doit sortir au plus vite de la zone gazée.

Découvrez d’autres anecdotes sur les animaux pendant la Grande Guerre dans Héros oubliés : https://bit.ly/2NfQuHF

Animaux et masques à gaz
Posté le 30/10/2019 par Pierre de Taillac

Ces articles vous intéresseront peut-être